L'Odyssée des radeaux : Tahiti Nui II & III 

par Jean Pellissier

Amoureux des océans depuis toujours, Éric de Bisschop voulut démontrer que les Polynésiens, grands marins devant l'Eternel et devant l'Histoire, avaient été capables de  traverser  le Pacifique d'Est en Ouest puis de revenir à leur point de départ. Pour étayer son postulat il construit un premier radeau en bambou, le Tahiti Nui I qui partit de Tahiti vers le Chili en 1957. L'embarcation coule lors d'une terrible tempête au large des côtes chiliennes, après des mois d'une navigation éprouvante. Tous les hommes furent sauvés par un remorqueur de la marine de Santiago.

Un second radeau, le Tahiti Nui II, construit en bois de cyprès à l'identique du premier, repart un an plus tard, en 1958, de Constitucion au Chili, vers Tahiti, avec toujours cinq hommes à son bord. Mais rongé par les tarets le Tahiti Nui II était condamné et devait être abandonné. Dans un océan souvent déchaîné et avec ce qu'ils pourront sauver de leur embarcation les aventuriers fabriqueront un radeau de fortune, le Tahiti Nui III. C'est le récit de cet extraordinaire et terrible périple de sept mois que Jean Pellissier partage, avec les lecteurs.

« …Au strict point de vue océanographique, l’expédition est un succès. D’où peut-on mieux observer la mer qu’à fleur de peau ? Jean Pellissier comme ses compagnons, pendant cent quarante jours, n’a vu qu’elle.  Au cours des deux naufrages, tous ses appareils ont été perdus. Il a eu la chance de pouvoir sauver ses notes. C’est ainsi qu’il a délimité, en le rétrécissant, une partie du courant de Humbolt, qu’il a localisé les concentrations de plancton dans la zone tourmentée du courant sud équatorial et a vulgarisé le « gempylus », poisson considéré jusqu’alors comme abyssal et presque introuvable. » Préface de Bob Putigny, extrait.


Livre

Illustrations : Isa Artur

Octobre 2017

12,5 x 19 cm - 214 pages

ISBN : 979 10 93406 07 7

24 € + frais de port

2900 CFP + frais de port

Commander
Retour au catalogue